Strasbourg En Commun

éducation

Axe 4 : une priorité éducative : favoriser les pratiques culturelles, artistiques et sportives pour tous les enfants et jeunes

Crèche, école et périscolaire pour tou.te.s

  • Un enfant = une place en périscolaire + en crèche
  • Soutenir financièrement les acteurs associatifs pour un accès égalitaire et gratuit au périscolaire
  • Un.e ATSEM (Agent Territorial.e Spécialisé.e des Ecoles Maternelles) dans chaque classe maternelle 
  • Assurer la présence d’AVS (Assistant.e.s De Vie) pour garantir l’accompagnement des élèves à besoins spécifiques 
  • Construire et/ou rénover les infrastructures scolaires avec des normes écologiques et sanitaires strictes assurant la sécurité et le bien-être des enfants, en concertation avec le personnel enseignant
  • Créer des infrastructures périscolaires dédiés : de véritables sites périscolaires
  • Favoriser la multi-générationnalité des lieux, notamment lors de créations ou de rénovations des structures, par exemple cantines et jardins partagés enfants-personnes âgées

Sport et culture

  • Création d’une carte « Stras-sport-Culture » pour favoriser les pratiques musicales et artistiques des enfants et des jeunes et développer le soutien à la pratique sportive en prenant en charge l’adhésion au club et la location d’équipement
  • Généraliser l’ouverture des musées gratuits tous les mercredis après-midi et les dimanches
  • Création de lieux d’exposition et d’expression en plein air, dans les rues et les quartiers
  • S’assurer de la conservation du patrimoine historique strasbourgeois : s’engager à ce que celui-ci reste propriété de la ville et soit accessible au public plutôt qu’au privé 
  • Organiser des olympiades inter-quartiers. Organiser des rencontres sportives entre élu.e.s et habitant.e.s

Education populaire

  • Soutenir l’éducation populaire sur le Vivre Ensemble (multiculturalité, orientation sexuelle, rapport à soi, au corps, à la nature, aux animaux) dans les écoles et centres socio-culturels en lien avec les associations
  • Mise en place d’un plan de développement de l’apprentissage du français